Victor Hugo, 1870-1885

Art.Victor-Hugo-Nadar-1884

Victor Hugo retourne à Paris par le train de Bruxelles avec sa belle barbe blanche le 5 septembre 1870.
L’armée prussienne occupe une partie de la France. A la gare du Nord, des milliers de personnes l’attendent pour l’acclamer, lui serrer la main, lui réciter des poèmes tirés des Châtiments, escorter sa voiture. On crie « Vive Hugo ! Vive la République ! » Il dit : « Vous me payez, en une heure, de dix neuf ans d’exil. » Hugo savoure son triomphe. « Sa voix est douce, lente peu sonore » se souvient un témoin. Il est gentil et affable avec tous.

Photo: Victor Hugo par Nadar, 1884

http://www.mmediene.fr/litterature/3-victorhugo-1870-1885/

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s